Les grottes de la vallée d’Ossau 2/2

Les grottes de la vallée d’Ossau 2/2

Les grottes de la vallée d’Ossau 2/2

par Aurélien Frances

« Ils ont hissé des cadavres en haut d’une falaise de plusieurs mètres pour les introduire au fond
d’une cavité »

La vallée d’Ossau est longue de 35 kms, s’étendant de la frontière d’Espagne à la plaine de Pau.
A l’ère tertiaire, quatre glaciers se rejoignent à la hauteur de Laruns ayant respectivement creusé la vallée du Valentin, celle du Soussouéou, celle du Broussette et celle de Bious. La vallée d’Ossau se forme suite à la fonte des glaces à la fin de l’ère glaciaire, autour de – 20 000 ans.
On retrouve des traces d’occupation humaine et animale très rapidement après cette période, autour de – 19 000 ans avant le présent.

Les grottes de la vallée d’Ossau représentent un formidable marqueur préhistorique. Elles offrent, dans l’obscurité des cavités, des traces d’art pariétal et de pratiques sépulcrales uniques, datant du paléolithique supérieur.

Nous retrouvons le préhistorien Jean-Marc Pétillon devant une grotte à l’entrée très discrète.


Intervenant.e.s
Jean-Marc Pétillon, préhistorien et chercheur au CNRS

Prise de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
1 décembre 2022

Enregistrement
Printemps 2022

Production
Silence podcast

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre reste centrale dans son travail.

Les grottes de la vallée d’Ossau 2/2

Par AURÉLIEN FRANCES

Les grottes de la vallée d’Ossau 1/2

Les grottes de la vallée d’Ossau 1/2

Les grottes de la vallée d’Ossau 1/2

par Aurélien Frances

« On n’attendait pas le rhinocéros laineux à cette altitude puisque la grotte se situe entre 700 et 800 mètres »

Les grottes de la vallée d’Ossau rassemblent un véritable trésor archéologique que l’on retrouve au Musée d’Ossau à Arudy, dans les Pyrénées. Plus de 1800 pièces racontent l’histoire de la faune locale et les pratiques des femmes et des hommes de la vallée à l’époque glacière, autour de -19 000 ans avant le présent.

La grotte du Poeymaü est située à 500 m d’altitude. On y découvre en 1948 puis en 1984, une stratigraphie en 8 niveaux, du Magdalénien à l’époque gallo-romaine.
La datation au carbone 14 permet de découvrir trois niveaux mésolithiques qui laissent apparaître des ossements, du charbon de bois et des coquilles d’escargots.

Jean-Marc Pétillon est préhistorien, il a repris les fouilles en 2018 et nous présente ce site exceptionnel. Nous retrouvons ensuite Mathilde Esquer, la conservatrice du Musée d’Ossau.


Intervenant.e.s
Jean-Marc Pétillon, préhistorien et chercheur au CNRS
Mathilde Esquer, conservatrice du Musée d’Ossau

Prise de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
17 novembre 2022

Enregistrement
Printemps 2022

Production
Silence podcast

Crédit photo
Morgane Lego

Crédit musique
Vivaldi, Concerto pour deux mandolines G Major, RV 532:II Andante.
Abydos royalty free music (libre de droits)

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre reste centrale dans son travail.

Les grottes de la vallée d’Ossau 1/2

Par AURÉLIEN FRANCES

Le sel, les oiseaux et la terre

Le sel, les oiseaux et la terre

Le sel, les oiseaux
et la terre

par Mathilde Doiezie
et Nathalie Le GAllou-Ong 

« La terre, le ciel, la mer : je suis dans tous ces éléments quand je travaille dans mes marais salants »

Mi-terre, mi-mer, les marais salants se déploient à la pointe de l’estuaire de la Loire.

Outils et brouette à la main, les paludier·ères récoltent le gros sel et la fleur de sel au son de l’eau qui s’écoule entre les oeillets. Elles et ils façonnent cet environnement particulier et fragile qui les façonne à leur tour.
Blandine, saisonnière, raconte les éléments qui la fascinent dans ce paysage, et François, paludier de longue date, évoque son histoire et les sensations qui le lient au marais.

À leurs paroles s’ajoutent les précisions de Gildas, directeur du musée des marais salants de Batz-sur-Mer.

Intervenant.e.s
Blandine Cadou, saisonnière
François Desmars, paludier
Gildas Buron, directeur du musée des marais salants
de Batz-sur-Mer


Autrices
Mathilde Doiezie et Nathalie Le Gallou-Ong

Mixage
Aurélien Frances

Mise en ligne
28 octobre 2022

Enregistrement
Août et septembre 2022

Production
Silence podcast

Crédit musique
Schubert, « Moment musical 3 », par Jérôme Chauvel
(libre de droits)

Mathilde Doiezie

Journaliste indépendante, Mathilde s’intéresse principalement aux sujets liés à l’écologie et à l’égalité, avec son stylo ou son micro. Elle aime s’immerger dans des territoires et des contextes différents en allant sur le terrain, raconter les transitions en cours et à venir, donner la parole à des acteurs et des actrices du changement. La radio lui permet d’aller au plus près des sensations, des réflexions. 
  

Nathalie Le Gallou-Ong

Nathalie oeuvre initialement dans le champ de la production de concert et participe en 2017 à la création d’un festival jazz & jeune public au Cri du Port (Marseille). La radio et le podcast y deviennent des outils de médiation et de création collective. Nathalie se forme à la création sonore et radiophonique à Phonurgia Nova et dans la classe de composition électroacoustique de la Cité de la Musique de Marseille. 

 

Le sel, les oiseaux et la terre

Par Mathilde Doiezie
et Nathalie Le Gallou-Ong

L’exercice philosophique de la marche 2/2

L’exercice philosophique de la marche 2/2

L’exercice philosophique
de la marche 2/2

par Aurélien Frances

« L’exercice philosophique consiste à repérer
sous la banalité, des choses extraordinaires »

Le philosophe allemand Heidegger parle de la pensée comme de
« chemins qui ne mènent nulle part ». Et la marche est bien l’art d’aller nulle part. Le but est de faire route, de cheminer, pour nous rendre plus disponible à ce qui nous entoure.

Il nous faut pour cela ralentir et intégrer la lenteur comme une condition sine qua non à une marche pleine et entière. On lâche la maîtrise du temps pour retrouver l’observation dans la banalité d’un mouvement.

Face à un paysage montagnard en perpétuelle évolution, l’exercice philosophique de la marche côtière serait-il différent ?

Nous retrouvons le professeur de philosophie Didier Karl pour poursuivre nos réflexions.

Intervenant
Didier Karl, professeur de philosophie

Prise de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
29 septembre 2022

Enregistrement
Juin 2022

Production
Silence podcast

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre reste centrale dans son travail.

L’exercice philosophique de la marche 1/2

L’exercice philosophique de la marche 1/2

L’exercice philosophique
de la marche 1/2

par Aurélien Frances

« La marche est l’art d’aller voir ailleurs »

On connaît l’amour de Baptiste Morizot pour le pistage, les errances de Nietzsche dans les hautes montagnes Suisses, les randonnées de Rousseau dans les Alpes et la passion de la marche de Socrate et Thoreau (De la marche, édition 1001 nuits).

La marche et la philosophie sont étroitement liées. C’est une question de rythme, de rapport au temps, au corps, et à l’observation de soi et de l’environnement naturel.

La marche à pied dans un espace naturel sauvage rassemble, à elle seul, des notions maintes fois décortiquées par les philosophes: l’effort et le courage, la quête de l’esthétisme, l’union du corps et du mental, l’instant présent, la solitude…

En route vers ce déracinement avec le professeur Didier Karl dans les montagnes du sud de la France.

Intervenant
Didier Karl, professeur de philosophie

Prise de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
14 septembre 2022

Enregistrement
Juin 2022

Production
Silence podcast

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre reste centrale dans son travail.