Le paysage, la science et l’imaginaire 2/2

Le paysage, la science et l’imaginaire 2/2

Le paysage,
la science
et l’imaginaire
2/2

par Aurélien Frances

« la notion de sauvage touche plus l’imaginaire que la science »

 

Selon les époques, les forces de la nature, de la religion et du pouvoir ont façonné les relations d’attraction et de répulsion entre la science et l’imaginaire.
Science et création sont unies par les liens tumultueux avec la politique. Nombreux sont les scientifiques et artistes à s’engager contre l’oppression pour suivre le chemin de la liberté et de l’égalité.

Certains auteurs du Moyen-âge décrivaient une similitude dans les processus de création des scientifiques et des poètes. La création d’une œuvre scientifique ou poétique se manifeste par une même humeur, inventive et constructive, pour interroger le monde.

Plus tard, à la période moderne, certains écrivains comme Pierre de Ronsard, vont, à contrario, défendre une poésie qui repose avant tout sur l’éloge de la nature et de Dieu, et qui s’oppose à la science. En témoigne la vision contemplative de l’univers qui ne tient pas compte des découvertes en astronomie de Copernic (l’écriture des Hymnes, dont Les Astres).

Aujourd’hui dans un monde occidental miné par les théories du complot et les pressions politiques, nombreux sont les scientifiques qui ont recours à la vulgarisation « poétique » des connaissances pour démocratiser le savoir.

Retour dans le Vercors avec le géomorphologue Laurent Husson.

 

 

Intervenant.e.s
Laurent Husson, géomorphologue

Prises de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
15 février 2024

Enregistrement
Août 2023

Production
Silence podcast

Crédit musique (libre de droits)
– Behind every decision / Yehezkel Raz

Crédit photo
Aurélien Frances 

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (la RTBF, Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre est centrale dans son travail. Il défend une narration lente mais sans longueurs.

  

 

 

Le paysage, la science et l’imaginaire 2/2

Par Aurélien Frances

Le paysage, la science et l’imaginaire

Le paysage, la science et l’imaginaire

Le paysage,
la science
et l’imaginaire
1/2

par Aurélien Frances

« Reconstruire des paysages convoque tout un imaginaire, comme l’enfant avec sa maquette de train »

 

Le paysage, la science et l’imaginaire ont longtemps été dissociés avant que certains explorateurs et scientifiques revendiquent la dimension poétique de la recherche scientifique.
Les relations entre la science et le sensible sont fluctuantes selon les époques, comme en témoignent les récits de Alexandre de Humbolt et Charles Darwin. Elles dépendent du processus de création, de la vulgarisation poétique de la science qui participe à notre vision constamment renouvelée du monde, de l’engagement politique des acteurs et bien sûr du sujet lui même…

La rationalité de la science s’oppose-t-elle, de fait, à l’imaginaire du paysage et de la poésie ?

Eléments de réponses dans cet échange passionnant avec le géomorphologue Laurent Husson.

 

 

Intervenant.e.s
Laurent Husson, géomorphologue

Prises de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
06 février 2024

Enregistrement
Août 2023

Production
Silence podcast

Crédit musique (libre de droits)
– Behind every / Yehezkel Raz
– Before you left /
Yehezkel Raz
– intimate strings /
Amusia

Extrait vidéo
« Il était une fois…les explorateurs »/ studio Procidis

Crédit photo
Aurélien Frances 

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (la RTBF, Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre est centrale dans son travail. Il défend une narration lente mais sans longueurs.

  

 

 

Le paysage, la science et l’imaginaire 1/2

Par Aurélien Frances

Nuit blanche 2/2

Nuit blanche 2/2

Nuit Blanche
2/2

par Aurélien Frances

« Le ciel n’est plus un espace sauvage »

 

 

La pollution lumineuse altère le comportement et les déplacements des animaux, en particulier ceux des oiseaux et des insectes. Elle perturbe également la vision de certains mammifères qui chassent la nuit.

La lumière artificielle vient aussi troubler l’observation des astres. L’astronomie exerce pourtant une influence importante sur nos vies. Elle nous aide à mieux comprendre les phénomènes naturels et les comportements diurnes et nocturnes du vivant. Le ciel étoilé a permis aux peuples anciens de se repérer dans l’espace et a servi d’agenda climatique.
Associées aux rituels tribaux, les constellations indigènes étaient fondamentales pour la survie du groupe.

La pollution lumineuse est une atteinte à des connaissances ancestrales de la lecture du ciel étoilé et modifie les héritages biologiques et cycliques du vivant.

Retour sous la voûte céleste iséroise avec l’astronome Julien Milli.

Intervenant.e.s
Julien Milli

Prises de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
11 janvier 2024

Enregistrement
Août 2023

Production
Silence podcast

Crédit musique (libre de droits)
Philippines – Ben Winwood

Crédit photo
François Emond 

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre est centrale dans son travail. Il défend une narration lente mais sans longueurs.

  

 

 

Nuit blanche 1/2

Nuit blanche 1/2

Nuit Blanche
1/2

par Aurélien Frances

« La pollution lumineuse est beaucoup plus forte
en présence
de nuages »

 

La pollution lumineuse perturbe le comportement des animaux et leurs fonctions physiologiques et métaboliques. Elle est responsable de la mort de centaines de millions d’oiseaux, de milliers de milliards d’insectes chaque année et de nombreux cancers chez les humains.

La lumière artificielle touche aussi bien la Terre que le ciel. L’observation des étoiles devient difficile et complique considérablement le travail des scientifiques.
Les avions et les satellites, présents par dizaine de milliers, participent à cette pollution lumineuse et occupent désormais notre dernier espace quotidien de rêverie.

Rendez-vous sous le ciel étoilé de l’Isère avec l’astronome Julien Milli.

Intervenant.e.s
Julien Milli

Prises de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
5 janvier 2024

Enregistrement
Août 2023

Production
Silence podcast

Crédit musique (libre de droits)
Once upon a time – Maya Belsitzman et Matan Ephrat

Crédit photo
François Emond 

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre reste centrale dans son travail.

  

 

 

Craco, village fantôme 2/2 (Italie)

Craco, village fantôme 2/2 (Italie)

Craco, village fantôme 2/2
(Italie)

par Aurélien Frances

« Nous sommes un peuple qui a tout perdu »

Craco se dresse dans un paysage désertique et très aride, au milieu de collines fragiles. Ces étranges formations nées de l’action du vent et de l’eau rappellent le relief de la Cappadoce en Turquie.

En s’approchant du village, on découvre un site fantomatique, habité par un âne et d’éternelles corneilles qui occupent Craco depuis le XI ème siècle. La vie humaine n’est plus qu’un lointain souvenir alors que Craco comptait encore 2 000 habitants en 1963.

Les pluies torrentielles de ce mois novembre 1963 ont fait tout basculer. La partie basse du village se met à glisser inexorablement.
Pendant 30 ans, les éboulements se succèdent, les bâtiments s’effondrent un à un. Aujourd’hui, seul le centre historique et sa Tour normande datant du 11ème siècle se dressent encore fièrement sur l’ éperon rocheux.

Nous retrouvons les anciens habitants Anna Didio et Nicola Crapulli, le géologue Giuseppe Locoratolo et le guide Vincenzo Montemurro.

 

Intervenant.e.s
Guiseppe Locoratolo, géologue
Anna Didio,ancienne habitante
Nicola Crapulli, ancien habitant
Vincenzo Montemurro, guide et habitant du nouveau village

Réalisation
Carmen Maria Miranda et Aurélien Frances

Prises de son et mix
Aurélien Frances

Traductions
Jean-Philippe Davodeau (Vincenzo Montemurro)
Guy Grandjean (Nicola Crapulli)
Carmen Miranda (Anna Didio)
Aurélien Frances (Guiseppe Locoratolo)

Voix-off pour intervenants
Antoine Krempf

Mise en ligne
5 décembre 2023

Enregistrement
Juillet 2022 et 2023

Production
Silence podcast

Crédits musique (Libre de droits)
– Musique traditionnelle tsigane au violon, Lucie Fanzini
Rundinella, chanson populaire du Sud de l’Italie chantée
a cappella par Saverino Nilo, un habitant du petit village italien « Pietragalla ».
– Armstrong Cabin, Justin Hurwitz

Crédit photo
Aurélien Frances

Carmen Maria Miranda

Aujourd’hui enseignante, Carmen a toujours tissé un lien fort avec la radio et le documentaire en commençant très tôt à faire des émissions pour la radio bolognaise « Citta Fujiko ». Pour Silence podcast , elle a souhaité reprendre le micro pour documenter sur l’histoire particulièrement émouvante de Craco, village abandonné de sa région natale.

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (Euradio, La Radio de la mer, France Culture, Arte Radio, la BBC, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».

Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre reste centrale dans son travail.

  

 

 

Craco, village fantôme 2/2 (Italie)

Par Carmen Maria Miranda
et Aurélien Frances