Chercheurs en herbe des Ecrins 2/2

Chercheurs en herbe des Ecrins 2/2

Chercheurs en herbe des Ecrins 2/2

par Aurélien Frances

« Ce tourisme scientifique contrebalance avec le tourisme de masse »
L’éco-volontariat scientifique du dispositif « refuges sentinelles » comprend trois volets : suivi de la biodiversité, évolution des pratiques en montagne et participation à la vie d’un refuge. Les éco-volontaires passent une semaine ou deux dans un environnement isolé des Alpes pour se mettre dans la peau de chercheur.se en participant à un programme scientifique établi.

Chaque année, une dizaine de personnes seulement ont la chance de vivre cette expérience qui contribue à améliorer les interactions science-société. Cette initiative inédite en France et labellisée par le Parc national des Écrins est organisée par Le Réseau Nature Sciences Environnement.

Rendez-vous au refuge de l’Alpe de Villar d’Arène pour retrouver les éco-volontaires Julie, Cédric et Cylian qui viennent d’arriver sur le site d’exploration scientifique. Ils sont accompagnés de la guide Anne Zanolin et de Daniel Zambarno qui est en charge de la mission « tourisme scientifique » à l’Université Grenoble Alpes.

Intervenant.e.s
– Anne Zanolin, guide et membre du réseau
« Nature Science Environnement »
– Daniel Zambrano, chargée de mission « Tourisme scientifique »
à l’Université Grenoble Alpes
– Julie, éco-volontaire
– Cédric, éco-volontaire
– Cylian, éco-volontaire

Prises de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
8 mai 2024

Enregistrements
Eté 2023

Production
Silence podcast

Crédit musique (libre de droits)
With Some Malice / Francesco d’Andrea

Crédit photo
Aurélien Frances 

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (la BBC, Arte Radio, la RTBF, France Culture, RTS,  Euradio, la Radio de la mer, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».


Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre est centrale dans son travail. Il défend une narration lente mais sans longueurs.

  

 

 

Chercheurs en herbe des Ecrins 1/2

Chercheurs en herbe des Ecrins 1/2

Chercheurs en herbe des Ecrins 1/2

par Aurélien Frances

« La seule condition est d’être curieux
et de pouvoir vivre une expérience dans un milieu isolé »

 

Le refuge de l’Alpe du massif des Ecrins accueille chaque année une dizaine d’éco-volontaires. L’objectif pour le.la participant.e est d’acquérir et de produire de la connaissance scientifique pour alimenter les travaux de chercheurs de l’Université Grenoble Alpes. Les observations des éco-volontaires suivent un protocole établi par les scientifiques pour une exploitation efficace des données recueillies.

Cette nouvelle formule dite de « tourisme scientifique » en est encore au stade de test et s’inscrit dans le dispositif « refuges sentinelles » qui a pour vocation de rapprocher la science de la société.

En route vers le refuge de l’Alpe de Villar d’Arène avec la guide Anne Zanolin, l’ingénieur d’études en charge du tourisme scientifique à l’Université Grenoble Alpes, Daniel Zambrano et les éco-volontaires Julie, Cédric et Cylian.

Intervenant.e.s
– Anne Zanolin, guide et membre du réseau
 « Nature Science Environnement »
– Daniel Zambrano, chargée de mission « Tourisme scientifique »
  à l’Université Grenoble Alpes
– Julie, éco-volontaire
– Cédric, éco-volontaire
– Cylian, éco-volontaire

Prises de son, réalisation et mix
Aurélien Frances

Mise en ligne
25 avril 2024

Enregistrements
Eté 2023

Production
Silence podcast

Crédit musique (libre de droits)
– Cor des Alpes « Braunwalder Abendsegen » / Andreas Frey
Daydreaming / Roie Shpigler
With Some Malice / Francesco d’Andrea

Crédit photo
Aurélien Frances 

Aurélien Frances

Formé à l’ESJ, Aurélien a plus de 15 ans d’expérience dans le documentaire et le reportage audio (la BBC, Arte Radio,
l
a RTBF, France Culture, RTS,  Euradio, la Radio de la mer, le mur des podcasts de Ouest France). Portraits, histoires particulières, « tranches de vie ».


Ses productions audio sont informatives, tantôt scientifiques tantôt sociétales. La rencontre est centrale dans son travail. Il défend une narration lente mais sans longueurs.